Go to Top

La Conquête du Mont-Blanc, une histoire qui dure depuis plus de 4 siècles

L’histoire de l’alpinisme est aussi l’histoire du Mont-Blanc, depuis la première conquête des 4.810m du Toit de l’Europe aux derniers exploits des alpinistes, le Mont-Blanc est encore et toujours un but à atteindre pour tous les passionnés de la montagne.

À l’origine il y avait le Mont Maudit, inaccessible, peuplé, dans l’imaginaire collectif, de monstres effrayants.

Puis les scientifiques arrivèrent pour explorer ce monde mystérieux et en dévoiler les secrets. Avec, vers la moitié du XIXème siècle, les premiers escaladeurs et la naissance de l’alpinisme moderne, le Mont-Blanc s’ouvra aux hommes dans toute sa fascinante grandeur et ainsi commença pour Courmayeur une longue histoire en tant que destination touristique dont elle est encore aujourd’hui la grande protagoniste.

L’histoire de l’alpinisme sur le Mont-Blanc commença le 8 août 1786 avec l’arrivée au sommet de Jacques Balmate et de Michel-Gabriel Paccard et il a toujours été depuis lors le terrain de grandes épopée et d’expériences uniques.

Les années 30 ont vu la course aux “dernières grandes parois” de la part de personnages légendaires comme Riccardo Cassin et Pierre Allain, tandis que l’après-guerre a été illuminée par la figure extraordinaire de Walter Bonatti et de René Desmaison.

Aujourd’hui, à côté des grands exploits des champions comme Christophe Profit, Michel Piola et Patrick Gabarrou, il y a les aventures moins connues de milliers d’alpinistes dont le plus cher des souhaits est d’escalader le Mont-Blanc. La première ascension du Mont-Blanc sur le versant italien remonte au 13 août 1863 et fut accomplie par trois guides de montagne de Courmayeur: Julien Grange, Adolphe Orset et Jean-Marie Perrod avec l’anglais Reginald Head et est connue sous le nom de la voie des Trois Mont Blanc du nom des trois cimes qui les menèrent au sommet: Tacul, Maudit, Mont Blanc.

panorama

Lieux et Attractions

 

Hébergement

 

Services

 
Homepage